Batman : The Dark Knight Rises : La critique

Par où commencer, Christopher Nolan est passé à côté de son film. Il est long, trop long. Le temps passe et rien. L’histoire met une heure à décoller, ensuite des plans se répètent encore et encore pour faire comprendre les soit-disant retournements de vestes aux simplets que nous sommes . Le scénario est tellement faible que cela donne le vertige. Des perches sont tendues du début à la fin, tout est convenu, tout es dit. Un film bande annonce. Pourquoi avec les moyens qu’il avait avoir saboté son Batman. Car c’est clairement devenu son Batman et plus celui de mon enfance.

Cela devient très embêtant au bout du troisième film d’avoir à voler les codes des autres sans même s’inspirer du travail des réalisateurs des Batmans précédents.

Oui, je suis un geek. Oui, j’aime Batman. Mais ce film n’est pas un Batman, Nolan en a fait un mauvais James Bond avec un n-ième méchant français comme c’est à la mode aux États-Unis en ce moment.

Ce film ne vaut malheureusement pas grand chose à par plonger n’importe quel geek dans un désarroi profond. De Prométus en Batman, de déceptions en déceptions. Et encore, Total Recall n’est pas encore sorti pour lancer le vote de la suite la plus pourrie de l’année.

Si vous voulez en savoir plus sur le film, voici le blog d’un ami :  theresnogoingback.com



Un commentaire pour "Batman : The Dark Knight Rises : La critique"

  1. David (JVM) 17/04/2013 à 08:58 - Reply

    Pour ma part j’ai aimé ce film, puisque je suis fan de Batman, mais je comprends très bien votre point de vue.

Envoyez un commentaire